Description

Il est préférable de payer de sa propre poche le prix d’un logement. Ce que bon nombre de propriétaires font lorsqu’ils ont vendu leur premier bien immobilier. Cependant, pour la majorité des primo accédants, emprunter pour financer l’achat de leur résidence est incontournable. Recourir au crédit immobilier est également recommandé pour les investisseurs immobiliers qui souhaitent réduire le montant des revenus fonciers soumis à l’impôt grâce à l’intérêt qu’ils paient sur leur crédit. Voici quelques tuyaux pour vous aider à contracter un prêt immobilier adapté à vos besoins ainsi qu’à vos moyens.

Acheter au bon moment

Le meilleur moment pour faire une acquisition immobilière dépend du type de propriété objet du prêt : résidence principale ou immobilier locatif. Quand vous achetez une maison pour y vivre, vous arrêtez votre choix en fonction des occasions qui se présentent, de votre budget ou de vos besoins et non des fluctuations du marché immobilier. Trouver une demeure ne repose pas uniquement sur une question de finance. En revanche, l’achat d’un immeuble locatif s’effectue dépendamment de la conjoncture et des variations de prix. Néanmoins, dans les deux cas, l’immobilier en France est un secteur plutôt constant et régulier. C’est-à-dire qu’à l’inverse de ce qui se passe dans d’autres pays, en France, le marché est peu susceptible d’afficher une chute subite des prix, chose pouvant rendre le processus d’achat immobilier plus long.

Obtenir le taux le plus bas possible

En ce moment, les taux de crédit immobilier battent un record. Ils vont de 1,2 % à 2,40 %. Il est donc fort probable de bénéficier d’un taux d’intérêt très faible. Toutefois, il faut bien négocier son crédit malgré le niveau peu élevé des taux. Ceci est en particulier important pour diminuer de façon significative le coût de remboursement de l’emprunt. Pour ce faire, vous pouvez entre autres : moduler la période de remboursement et le montant de vos versements mensuels, optimiser votre profil d’emprunteur en affichant un excellent historique de crédit, etc.  En termes de taux de prêt, sachez que vous devez choisir entre un taux fixe et un taux révisable.

Le taux fixe

Avec le taux fixe, le montant de vos mensualités est le même durant toute la durée de remboursement du crédit. Ce qui vous permettra d’anticiper le montant à débourser chaque mois et de calculer à l’avance le coût global de votre emprunt immobilier.

Le taux révisable

Le taux révisable ou variable change selon l’évolution des taux pratiqués sur le marché immobilier. Ainsi, le taux peut augmenter ou descendre suivant les tendances. Mais généralement, en début de la période de remboursement, le taux d’un prêt révisable est au plus bas.

Prendre des prêts complémentaires

Pour pouvoir prétendre aux meilleurs conditions d’emprunt, tentez de trouver des prêts complémentaires à l’instar des prêts à taux zéro (PTZ) et des prêts épargne logement (PEL). Le capital que vous pouvez obtenir avec ces formes de crédit est assez limité, néanmoins, elles peuvent aider à diminuer vos charges de remboursement. Pour plus de conseils sur la souscription de crédit immobilier, veuillez consulter le lien www.hexa-immobilier.com

Articles Similaires

L’achat immobilier est, selon 34% des français interrogés, le plus engageant dans une vie. Il ...
ImmoFR
28/10/2019
Il est préférable de payer de sa propre poche le prix d’un logement. Ce que bon nombre de ...
ImmoFR
30/09/2019
Bien choisir les matériels à louer Quel que soit le matériel pour réaliser des travaux de chantier, ...
ImmoFR
26/09/2019